GEMME et la Commission de la justice du Congrès se réunissent pour promouvoir la médiation

Hier, le 12 décembre, une représentation du conseil d’administration de GEMME Espagne a tenu une fructueuse réunion au Congrès des députés, avec l’aide de la présidente de la Commission de la justice, Isabel Rodríguez García, et des porte-parole des groupes parlementaires de la Commission.

Cette réunion a été très profitable et a permis l’instauration d’une communication fluide et cordiale, avec pour objectif commun de promouvoir la médiation en tant que méthode de résolution des conflits entre citoyens.

De la part de GEMME Espagne, les objectifs et les préoccupations de l’association ont été partagés dans le domaine des pouvoirs législatifs du Congrès. La collaboration a été offerte et un canal de dialogue et de communication a été ouvert, à la fois avec la Commission et avec les différents groupes parlementaires. Tous soutiennent l’impulsion de la médiation et ont apprécié les explications et la proximité.

GEMME Espagne a été chargé de donner un avis sur certaines questions spécifiques, par exemple:

  • Justice réparatrice

  • Réformes possibles dans le domaine de la violence de genre

  • Caractère obligatoire de la séance de médiation

  • Protocoles d’action et rôle du Conseil général de la magistrature

  • Formation de médiateurs

  • Nécessité d’un protocole d’action clair et systématique

  • Renvois: les juges devraient-ils le faire ou d’autres fonctionnaires devraient-ils le faire?

Il a été convenu de commencer une série de contacts bilatéraux de GEMME Espagne avec les différents groupes parlementaires afin de finaliser les propositions qui – pour promouvoir la médiation – peuvent être intéressantes en fonction de leur programme, en les transférant au Parlement.

De plus, GEMME sera prise en compte par la Commission de la justice pour les questions touchant à la médiation.

Y ont participé, au nom de GEMME Espagne, sa présidente, Rosalía Fernández Alaya , les vice-présidents Juan Francisco Mejías et Carmen Guil, ainsi que la secrétaire générale, Pilar López Asensio.

Laisser un commentaire

Fermer le menu