carlos lesmes day mediation cgpj

« L’idée de dialogue est intrinsèque à la justice » a déclaré Lourdes Arastey, vice-présidente du GEMME, au Conseil général du Pouvoir judiciaire

Ce matin, une cérémonie commémorant la « Journée européenne de la médiation 2019″ s’est tenue dans l’auditorium du Conseil général de la magistrature avec la présentation du document  » Dix réalités – Dix propositions  » et du discours principal  » Dialogue, justice et justice » –  l’Etat de droit » pronnoncé par Lourdes Arastey. 

La journée a été clôturée par Carlos Lesmes, président de la Cour suprême et du CGPJ (sur la photo) et par un adieu musical composé d’œuvres de Kurt Weill. L’organisation a été conjointe: GEMME Espagne et le CGPJ.

Le document « 10 réalités 10 propositions » façonne les conclusions du Forum de médiation formé hier et a été présenté par Ana Carrascosa. Son contenu est le suivant: 

 

 

Les 10 constats

  1.  Un contentieux excessif et l’insatisfaction citoyens avec la justice
  2.  L’ absence de médiation et d’ autres ADR par les acteurs juridiques et de la société civile 
  3.  Formation  lacunaire des praticiens du droit dans la résolution des conflits, la médiation et les MARD en général et réticence à changer 
  4.  Absence de réglementation spécifique.
  5.  Absence ou faiblesse de l’engagement  dans les MARD des administrations publiques compétentes en matière de justice.
  6.  Déséquilibre dans la mise en œuvre des services de médiation publique dans les différents territoires et juridictions 
  7.  La médiation fournit une réponse rapide, consensuelle, imaginative, efficace et économique 
  8.  Un processus graduel du changement 
  9.  Les MARD ne limitent pas la réponse « en justice » au « plaidoyer « de la plainte et permettent la participation des parties à la solution du litige 
  10.  Les membres de la société résolvent réellement leurs conflits et se sentent proches de la justice. 
ana carrascosa day mediation cgpj

Ana Carrascosa a présenté « 10 réalités – 10 propositions »

Les 10 propositions
1. Élaborer des politiques publiques créant un système garantissant l’accès des citoyens à la justice. 
2. Le médiateur est l’élément clé de la médiation. Il doit avoir une formation adéquate avec des critères de capacité homogènes. 
3. Dispenser une formation en conflictologie et aux MARD à tous les opérateurs juridiques et aux responsables de l’administration de la justice. 
4. Favoriser une participation réelle, effective et coordonnée des institutions responsables de la médiation 
5. Encourager le recours à la médiation par les juges et autres mandataires. ainsi que par les citoyens. 
6. Édicter des règles juridiques générales de la médiation, réformer les règles de procédure pour failiter son utilisation et sa divulgation
7. S’adapter aux changements en mettant à la disposition du juge tous les outils adéquats. 
8. Créer un système adéquat de nomination de médiateurs judiciaires (qualifiés et spécialisés). 
9. Construire la confiance dans l’utilisation de la médiation en normalisant son utilisation 
10. Engagement accru des membres de la carrière judiciaire et des administrations compétentes en matière de médiation.

Lourdes arastey day mediation sur cgpj

Moment de l’intervention de Lourdes Arastey

De son côté, Lourdes Arastey, vice-présidente de GEMME, a laissé des phrases inspirantes telles que  » L’idée de dialogue est intrinsèque à la primauté du droit et, partant, à la justification « ,  » Le pacte est inhérent à la justice  » ou à « la culture C’est le dialogue qui construit la norme « .

Et il tenait à rendre hommage à l’écrivain israélien Amos Oz,récemment décédé et au prix du prince des Asturies, rappelant les mots recueillis dans son ouvrage Comment guérir un fanatique? et qui sont si pertinents pour l’esprit de médiation:  » Nous avons besoin du sens de la justice mais également du sens commun, de l’imagination, de la capacité à imaginer l’autre et à nous placer dans la peau de l’autre. Nous devons avoir la capacité de nous comprendre nous-mêmes et s’il est nécessaire de faire des sacrifices et des concessions . « 

 Lien vers la NOTE DE PRESSE du Conseil général de la magistrature sur la Journée de la médiation 2019

lien vers le site originel

Fermer le menu